Blogs


stylo plume mont blanc

date:2015-9-19
stylo plume mont blanc

mais le contenu du cours, ce n pas quelque chose qui a été remis en cause, d plus que, lorsqu est au niveau collégial, ce n pas comme lorsqu est au niveau secondaire, il n a pas un manuel uniforme qui vient donner le détail du cours. Donc, j que le ministre m comment il a réussi, dans un premier temps, à se faire une tête, en un temps d peine deux jours, sur la pertinence du cours d et, deuxièmement, comment il peut avoir évoqué le contenu du cours qui n pas à ma connaissance. La Présidente (Mme Rotiroti) : M. le ministre. M. Bolduc (Jean Talon) : Merci, Mme la Présidente. D pour le délai, bien, même quand j dans l je lisais les journaux à chaque jour. Puis j lu également tous les commentaires, par rapport à ce cours d là, qui venaient de tous les horizons. Et je suis un peu étonné de la question parce que tout le monde, sauf quelques professeurs d était opposé, tout le monde, sauf les professeurs d du cégep et le ministre de l supérieur du moment. Et, pour nous, définitivement, c pratique stylo plume mont blanc ment une commande politique d un cours d au cégep. C aussi simple que ça. Ce qui, en passant, n pas le même raisonnement qu secondaire. Au secondaire, j approuvé le cours qui va être donné, je suis d avec la démarche, sauf que le cours n pas prêt à être mis en place pour l Et ça, encore là, la majorité des gens le reconnaissaient, que c mieux d une année pour être certain de ne pas rater cette réforme au niveau du cours d pour le cégep, là, tous les intervenants, la fédération des professeurs, les directions des cégeps, tout le monde disait que ça ne faisait aucun sens de